[{"command":"settings","settings":{"basePath":"\/","pathPrefix":"fr\/","ajaxPageState":{"theme":"mbctime","theme_token":"MKJYPmeeOw799iAfDmRtlXH4QdvU7leAxSzs-FQy0WE","jquery_version":"1.10"},"colorbox":{"opacity":"0.85","current":"{current} of {total}","previous":"\u00ab Prev","next":"Next \u00bb","close":"Close","maxWidth":"98%","maxHeight":"98%","fixed":true,"mobiledetect":true,"mobiledevicewidth":"480px"},"CToolsModal":{"modalSize":{"type":"fixed"},"modalOptions":[],"closeText":"close","loadingText":"","animation":"fadeIn","animationSpeed":"fast","modalTheme":"CToolsSampleModal","throbber":""}},"merge":true},{"command":"modal_display","title":"","output":"\u003Cdiv id=\u0022ctools-sample\u0022\u003E\u003Cdiv class=\u0022view view-user-profile-front view-id-user_profile_front view-display-id-page_1 view-dom-id-2dacc5a2446e9684629159eae9dbdc97\u0022\u003E\n \n \n \n \u003Cdiv class=\u0022view-content\u0022\u003E\n \u003Cdiv class=\u0022views-row views-row-1 views-row-odd views-row-first views-row-last\u0022\u003E\n \n \u003Cdiv class=\u0022views-field views-field-nothing\u0022\u003E \u003Cspan class=\u0022field-content\u0022\u003E\u003Cdiv class=\u0027profile-images\u0027\u003E\u003Cdiv class=\u0022image1\u0022\u003E\u003Cimg src=\u0022https:\/\/www.mbctime.ca\/sites\/default\/files\/jasmin1_7.png\u0022 width=\u0022325\u0022 height=\u0022325\u0022 alt=\u0022\u0022 \/\u003E\u003C\/div\u003E\u003Cdiv class=\u0022image2\u0022\u003E\u003Cimg src=\u0022https:\/\/www.mbctime.ca\/sites\/default\/files\/jasmin2_7.png\u0022 width=\u0022325\u0022 height=\u0022325\u0022 alt=\u0022\u0022 \/\u003E\u003C\/div\u003E\u003Cdiv class=\u0022image3\u0022\u003E\u003Cimg src=\u0022https:\/\/www.mbctime.ca\/sites\/default\/files\/jasmin3_6.png\u0022 width=\u0022325\u0022 height=\u0022325\u0022 alt=\u0022\u0022 \/\u003E\u003C\/div\u003E\u003C\/div\u003E\n\u003Ch2 class=\u0022profile-title\u0022\u003EAvec amour, \u00e0 la m\u00e9moire de Jasmin\u003C\/h2\u003E\n\u003Cdiv class=\u0027profile-story\u0027\u003E\u003Cp\u003E\u00ab Lorsque ma fille cadette avait sept mois, j\u2019ai remarqu\u00e9 une bosse sur mon sein pendant que je l\u2019allaitais. Je croyais que c\u2019\u00e9tait simplement un blocage dans un canal galactophore, alors j\u2019ai attendu quelques semaines que tout rentre dans l\u2019ordre. Comme mon \u00e9tat ne changeait pas, je suis all\u00e9e voir mon m\u00e9decin de famille pour lui parler de mon inqui\u00e9tude. Comme j\u2019ai des ant\u00e9c\u00e9dents familiaux de cancer du sein, elle m\u2019a envoy\u00e9e passer une \u00e9chographie. Les choses se sont ensuite pass\u00e9es tr\u00e8s vite. J\u2019ai subi une biopsie dans la semaine qui a suivi et re\u00e7u un diagnostic de cancer du sein. \u00c0 l\u2019\u00e9poque, la tumeur en \u00e9tait au stade 2, alors j\u2019ai re\u00e7u l\u2019arsenal th\u00e9rapeutique complet : chimioth\u00e9rapie, double mastectomie et radioth\u00e9rapie.\u003C\/p\u003E\n\u003Cp\u003EUn an plus tard, j\u2019ai subi une chirurgie reconstructive. Apr\u00e8s une intervention de ce genre, il est normal d\u2019avoir mal au dos ou aux \u00e9paules pendant un certain temps, et la douleur dispara\u00eet au fur et \u00e0 mesure que le corps s\u2019adapte aux changements qu\u2019il a subis. Sauf que ma douleur ne disparaissait pas. Mon physioth\u00e9rapeute m\u2019a sugg\u00e9r\u00e9 de me faire examiner. J\u2019ai subi donc une radiographie, qui n\u2019a rien r\u00e9v\u00e9l\u00e9. Deux mois plus tard, j\u2019\u00e9tais en voyage et je devais signer un document \u00e0 l\u2019h\u00f4tel, mais j\u2019\u00e9tais incapable d\u2019\u00e9crire mon nom : mon bras \u00e9tait compl\u00e8tement engourdi, jusqu\u2019\u00e0 l\u2019\u00e9paule. Je suis donc rentr\u00e9e \u00e0 la maison et j\u2019ai t\u00e9l\u00e9phon\u00e9 \u00e0 mon oncologue. Il m\u2019a fait subir une imagerie par r\u00e9sonance magn\u00e9tique et une radiographie, ce qui lui a permis de d\u00e9couvrir que si j\u2019avais mal au dos et que mon bras droit \u00e9tait engourdi, c\u2019\u00e9tait parce que ma colonne vert\u00e9brale \u00e9tait fractur\u00e9e et que mes vert\u00e8bres T1 et T2 avaient disparu. Elles s\u2019\u00e9taient fractur\u00e9es en morceaux, et les images montraient des petits fragments osseux qui flottaient tout autour. Quand mes m\u00e9decins ont vu ces images, ils m\u2019ont dit : \u003Cnobr\u003E\u00ab Nous\u003C\/nobr\u003E ignorons comment il est possible que vous puissiez encore vous tenir debout. \u00bb \u003C\/p\u003E\n\u003Cp\u003ECe m\u00eame jour o\u00f9 ils m\u2019ont appris l\u2019\u00e9tat de ma colonne vert\u00e9brale, ils m\u2019ont aussi annonc\u00e9 que j\u2019avais un cancer de stade 4. Nous \u00e9tions compl\u00e8tement atterr\u00e9s. On nous disait en quelque sorte : \u003Cnobr\u003E\u00ab Oh,\u003C\/nobr\u003E en passant, votre cancer a form\u00e9 des m\u00e9tastases dans votre colonne vert\u00e9brale, qui est d\u2019ailleurs cass\u00e9e et que nous devons r\u00e9parer d\u2019urgence aujourd\u2019hui m\u00eame. \u00bb Tout cela le m\u00eame jour. \u00c0 ce moment-l\u00e0, nous n\u2019avons pas vraiment eu le temps de nous inqui\u00e9ter du diagnostic de cancer de stade 4, puisque ce qui \u00e9tait le plus urgent, c\u2019\u00e9tait de r\u00e9parer ma colonne vert\u00e9brale.\u003C\/p\u003E\n\u003Cp\u003ELes m\u00e9decins ont d\u00fb m\u2019op\u00e9rer pour enlever tous les fragments d\u2019os et remplacer mes vert\u00e8bres T1 et T2 par ceux d\u2019une personne d\u00e9c\u00e9d\u00e9e. Ils ont \u00e9galement mis des tiges de chaque c\u00f4t\u00e9 de ma colonne vert\u00e9brale et une plaque de m\u00e9tal sur la face ant\u00e9rieure interne de ma gorge, parce qu\u2019il n\u2019y avait plus rien pour supporter ma trach\u00e9e. J\u2019ai donc maintenant une esp\u00e8ce de gorge bionique. Dans mon cas, le cancer de stade 4 \u00e9tait un probl\u00e8me secondaire par rapport au d\u00e9fi que repr\u00e9sentait ma colonne vert\u00e9brale. Je devais tout de m\u00eame subir une radioth\u00e9rapie en plus de cette chirurgie. \u003C\/p\u003E\n\u003Cp\u003EAvant de recevoir ce diagnostic de cancer du sein m\u00e9tastatique, je savais seulement que dans l\u2019univers du cancer du sein, on entendait surtout parler du stade pr\u00e9coce. J\u2019\u00e9tais donc convaincue qu\u2019il suffisait de recevoir des traitements et que de nombreuses femmes s\u2019en sortaient tr\u00e8s bien pendant tr\u00e8s, tr\u00e8s longtemps. Je savais que la pr\u00e9sence de m\u00e9tastases signifiait que le cancer s\u2019\u00e9tait propag\u00e9, mais j\u2019ignorais ce que cela signifiait en fait de traitement. Heureusement pour moi, j\u2019avais rencontr\u00e9 deux femmes l\u2019ann\u00e9e pr\u00e9c\u00e9dente lors d\u2019une retraite de yoga que j\u2019avais organis\u00e9e \u00e0 l\u2019intention de femmes atteintes du cancer du sein. Ces deux femmes \u00e9taient toutes deux atteintes d\u2019un cancer de stade 4 et semblaient bien s\u2019en tirer. Je gardais donc \u00e0 l\u2019esprit que ma situation n\u2019\u00e9tait pas n\u00e9cessairement d\u00e9sesp\u00e9r\u00e9e. Je savais que tout compte fait, ces femmes se portaient bien.\u003C\/p\u003E\n\u003Cp\u003EPour moi, le plus difficile dans cette \u00e9preuve, ce sont mes deux jeunes filles. C\u2019est l\u00e0 o\u00f9 le b\u00e2t blesse le plus\u2026 D\u2019une certaine fa\u00e7on, nous avons vraiment de la chance, parce qu\u2019une sp\u00e9cialiste de l\u2019enfance nous a \u00e9t\u00e9 envoy\u00e9e \u00e0 la maison par un groupe de soutien aux victimes du cancer du sein et par l\u2019h\u00f4pital. Elle a parl\u00e9 \u00e0 mes enfants et r\u00e9pondu \u00e0 leurs questions, et nous avons port\u00e9 attention \u00e0 sa m\u00e9thode afin de savoir comment, en tant que parents, nous devions parler \u00e0 notre tour de la maladie \u00e0 nos enfants. En \u00e9coutant nos filles parler \u00e0 une personne neutre, nous avons \u00e9galement eu une meilleure id\u00e9e de la fa\u00e7on dont elles vivaient la situation. La sp\u00e9cialiste a m\u00eame apport\u00e9 une r\u00e9plique miniature d\u2019un appareil d\u2019imagerie par r\u00e9sonance magn\u00e9tique avec une poup\u00e9e sans cheveux et une poup\u00e9e avec des cheveux que nos filles ont pu coiffer avec un foulard. Ces diff\u00e9rents outils leur ont permis de mieux comprendre ce que je vivais.\u003C\/p\u003E\n\u003Cp\u003ELorsque j\u2019ai re\u00e7u mon premier diagnostic, nous avons dit \u00e0 ma fille a\u00een\u00e9e : \u00ab Maman a un gros bobo dans son sein\u2009; elle doit se faire soigner pour le faire dispara\u00eetre et elle va prendre des m\u00e9dicaments pour \u00e7a. \u00bb Elle avait quatre ans \u00e0 l\u2019\u00e9poque, et nous avons donc essay\u00e9 de lui expliquer la situation d\u2019une mani\u00e8re qu\u2019elle comprendrait. Elle savait que je devais aller voir le m\u00e9decin, que je devais subir une chirurgie, qu\u2019on allait pointer sur moi un laser tr\u00e8s chaud qui br\u00fblerait ma peau, mais qui tuerait les m\u00e9chantes cellules pour faire dispara\u00eetre mon gros bobo. Elle \u00e9tait avec moi le jour o\u00f9 je me suis ras\u00e9 le cr\u00e2ne avant m\u00eame de commencer \u00e0 perdre mes cheveux et, au d\u00e9but, elle aimait caresser ma t\u00eate h\u00e9riss\u00e9e. Puis, elle m\u2019a dit un jour : \u00ab Je n\u2019aime pas que tu prennes des m\u00e9dicaments qui font tomber tes cheveux. \u00bb\u003C\/p\u003E\n\u003Cp\u003ELes choses ont \u00e9t\u00e9 diff\u00e9rentes pour elle lorsque je me suis fractur\u00e9 la colonne. Elle \u00e9tait plus \u00e2g\u00e9e \u00e0 ce moment-l\u00e0 et je n\u2019\u00e9tais plus capable de faire quoi que ce soit. J\u2019ai \u00e9t\u00e9 hospitalis\u00e9e pendant un certain temps et quand je suis rentr\u00e9e \u00e0 la maison, je portais un collet cervical. Je devais dormir en position redress\u00e9e dans un fauteuil sp\u00e9cial, et plusieurs m\u00e9decins me rendaient visite \u00e0 la maison. Les choses ont donc \u00e9t\u00e9 diff\u00e9rentes pour elle la deuxi\u00e8me fois. Je voyais qu\u2019elle \u00e9tait plus anxieuse et qu\u2019elle posait plus de questions. Nous faisions tr\u00e8s attention \u00e0 elle : nous \u00e9tions ouverts et honn\u00eates dans la mesure de ce que nous pensions qu\u2019elle pouvait supporter. Ma fille cadette me dit \u003Cnobr\u003Eencore, et\u003C\/nobr\u003E cela me brisait le c\u0153ur chaque fois avant, mais j\u2019ai appris \u00e0 l\u2019accepter : \u00ab Oh, maman, je voudrais tellement que tu n\u2019aies pas cass\u00e9 ton dos parce que tu ne peux plus me prendre dans tes bras. \u00bb Maintenant qu\u2019elle a grandi, elle pose elle aussi plus de questions. Nous avons donc demand\u00e9 \u00e0 la sp\u00e9cialiste de l\u2019enfance de revenir pour lui expliquer \u00e0 son tour ce que je vis. Mes filles savent que les os de maman sont fragiles, qu\u2019elle prend des m\u00e9dicaments, qu\u2019elle a beaucoup de rendez-vous, qu\u2019elle passe beaucoup d\u2019examens et que les m\u00e9decins essaient de l\u2019aider de leur mieux.\u003C\/p\u003E\n\u003Cp\u003ECette \u00e9preuve a incontestablement chang\u00e9 ma fa\u00e7on de voir la vie. J\u2019ai toujours \u00e9t\u00e9 une personne qui essayait de profiter de la vie le plus possible, mais je le fais maintenant avec encore plus d\u2019intensit\u00e9. Les choses qui avaient l\u2019habitude de me stresser ne me d\u00e9rangent plus, parce qu\u2019en fait, il y a des choses beaucoup plus graves qui me stressent maintenant. J\u2019essaie surtout de savourer la vie entre deux examens de tomodensitom\u00e9trie et j\u2019envisage l\u2019avenir sur deux ou trois mois \u00e0 la fois. Lorsqu\u2019un examen montre que mon \u00e9tat est stable, c\u2019est un grand soulagement, mais lorsqu\u2019il montre que mon cancer a \u00e9volu\u00e9, nous devons discuter d\u2019un nouveau plan de traitement. Les examens et l\u2019attente des r\u00e9sultats sont ce qui me stresse le plus en ce \u003Cnobr\u003Emoment - j\u2019appelle\u003C\/nobr\u003E m\u00eame cela \u00ab la scanxi\u00e9t\u00e9 \u00bb. J\u2019ai parfois l\u2019impression que la gestion de mes \u003Cnobr\u003Erendez-vous\u003C\/nobr\u003E est un travail \u00e0 temps partiel. \u003C\/p\u003E\n\u003Cp\u003EJe me rends compte que les petites choses de la vie me procurent beaucoup plus de joie qu\u2019avant. Je me concentre beaucoup plus sur les choses qui sont importantes pour moi et je consacre mes \u00e9nergies aux choses qui comptent le plus pour moi, \u00e0 ce qui me rend heureuse et \u00e0 ce qui est important pour ma famille, pour mes amis et pour ma communaut\u00e9. Les jours o\u00f9 je me sens en forme, j\u2019essaie de jouir de la vie le plus possible. \u00bb \u003C\/p\u003E\n\u003C\/div\u003E\u003C\/span\u003E \u003C\/div\u003E \u003C\/div\u003E\n \u003C\/div\u003E\n \n \n \n \n \n \n\u003C\/div\u003E\u003C\/div\u003E\u003Cdiv class=\u0022item-list\u0022\u003E\u003Cul\u003E\u003Cli class=\u0022first\u0022\u003E\u003Ca href=\u0022\/fr\/pfe_user_story\/ajax\/136\u0022 class=\u0022use-ajax prev\u0022 title=\u0022\u0022\u003E\u003C\/a\u003E\u003C\/li\u003E\n\u003Cli class=\u0022last\u0022\u003E\u003Ca href=\u0022\/fr\/pfe_user_story\/ajax\/96\u0022 class=\u0022use-ajax next\u0022 title=\u0022\u0022\u003E\u003C\/a\u003E\u003C\/li\u003E\n\u003C\/ul\u003E\u003C\/div\u003E"}]